La Santé/Droits Réproductifs et Sexuels

Défis

Malgré les nouvelles encourageantes d’une étude Lancet de 2010 selon laquelle la mortalité maternelle a chuté de plus de 35 pourcent durant les 30 dernières années, le nombre de décès maternels est encore trop élevé. En 2008, 342 900 femmes sont décédées suite à des complications de grossesse ou pendant l’accouchement; 80 pourcent venaient de 21 pays en développement. Beaucoup de ces décès auraient pu être évités avec des soins obstétricaux appropriés.

 

Teacher with the Cameroon Medical Women Association instructs women in sexual health

Une enseignante de l’association Cameroon Medical Women instruit les femmes dans le domaine de la santé sexuelle.

Les accomplissements du FMF

Depuis 24 ans, le Fond Mondial pour les Femmes a

  • Soutenu la défense des droits reproductifs des femmes dans 94 pays, notamment par les efforts réussis de légaliser l’avortement à Mexico City et en Colombie.
  • Investi dans les premiers groupes ouvertement lesbiens dans plusieurs pays, notamment la Chine, la Croatie, l’Inde, le Kyrgyzstan, le Liban, le Mexique, la Slovénie, la Thaïlande, et la Turquie.
  • Soutenu des centaines d’organisations de défense des droits des lesbiennes, notamment celles travaillant dans au moins 10 nations criminalisant l’homosexualité.
Miss S, youth leader with Common Language, China

Exemples

Voyez toutes les subventions du FMF appuyant la santé et les droits réproductifs et sexuels »

Un autre défi auquel doit faire face le mouvement international des femmes est que dans de nombreuses parties du monde, le corps et la sexualité d’une femme lui sont déniés, cachés et contrôlés par les hommes, les gouvernements et les institutions religieuses. Beaucoup de pays ont récemment introduit des lois limitant le contrôle que les femmes ont sur leur corps, notamment des lois anti-avortement et des lois discriminatoires régissant les préférences sexuelles des femmes.

Notre Vision

Imaginez un monde où toutes les femmes, habilitées à participer pleinement à la société, pourraient prendre des décisions concernant leur propre corps. Les femmes auraient droit à l’intégrité physique et accès à des services de santé de qualité – sans discrimination, contrainte, ni violence. Au FMF, nous croyons qu’une femme a le droit intangible de prendre des décisions sur son propre corps à propos de son propre corps, notamment le nombre d'enfants et l'espacement des naissances ou une interruption volontaire de grossesse. Le FMF soutient dans 172 pays des groupes de femmes qui accomplissent cette vision de faire progresser la santé, le respect des préférences sexuelles et les droits reproductifs des femmes.

Nos Subventions

Le FMF octroie des subventions à des défenseurs des droits des femmes courageux et déterminés, qui travaillent quotidiennement à préserver et développer les droits des femmes à la santé et à la liberté d’exprimer pleinement leurs choix sexuels et reproductifs. Nos partenaires, dans leurs efforts pour accéder aux populations les plus vulnérables et marginalisées, mettent souvent leurs propres vies en danger en faisant pression sur les gouvernements et institutions religieuses. Travaillant avec des adolescentes, des femmes rurales, des peuples autochtones, des travailleuses du sexe, des femmes séropositives au VIH , des lesbiennes et des individus transgenres, nos partenaires encouragent un environnement culturel et politique dans lequel les jeunes filles et les femmes peuvent faire des choix informés sur leur sexualité, leur capacité de reproduction et leur santé.

Le FMF a une approche holistique de son apport en financement en donnant  priorité à deux grands thèmes : promouvoir la santé des femmes et assurer leurs droits sexuels et reproductifs.

Les partenaires du FMF assurent LA PROMOTION DE LA SANTE DES FEMMES en leur assurant l’accès à un système de santé de qualité à tous les stages de leur vie. Voici quelques exemples »

  • Offrir aux femmes des visites médicales et des tests de dépistage faits par des gynécologues, souvent les seuls dans leur village à diriger des cliniques de santé reproductive.
  • Offrir et préconiser la santé maternelle via des soins pré et postnataux, la nutrition, les accouchements sans risques et l’accès à des sages-femmes.   
  • Etre partisan de la santé infantile et de la prévention du mariage des enfants.
  • Développer une meilleure connaissance de l’impact des dégradations et contaminations environnementales et des changements climatiques sur la santé des femmes.
  • S’assurer que les femmes séropositives ou vivant avec le SIDA ont des droits, ainsi que les membres de leur famille survivant et les personnes qui leur apportent des soins. Les groupes de femmes travaillent inlassablement pour s’assurer que les femmes séropositives ou vivant avec le SIDA ont accès à un traitement, un suivi psychologique et des médicaments vitaux.
  • S’impliquer au niveau politique pour s’assurer que les gouvernements financent en priorité les services de santé polyvalents pour les femmes et pour réformer l’industrie de la santé pour mieux considérer les femmes et promouvoir de plus importants investissements dans les budgets nationaux pour la recherche et les services de santé des femmes.
  • Défendre les droits parentaux, tels que les congés de maternité et paternité, les salles d’allaitement ainsi que les réglementations qui protègent les droits des femmes enceintes et des mères qui travaillent.

Les partenaires du FMF assurent LA PROMOTION DES DROITS SEXUELS ET REPRODUCTIFS en travaillant dans le but de »

  • Eduquer les femmes et les jeunes filles sur le large éventail de modes contraceptifs disponibles ainsi que sur la façon de les utiliser sans danger.
  • S’assurer que le respect, la protection et la réalisation des droits reproductifs des femmes sont inclus dans la politique et dans la loi.
  • Explorer l’identité sexuelle et travailler pour changer le débat culturel et politique sur l’orientation sexuelle et l’identité des genres, remettant en question à la fois les éléments conservateurs de la société et les mouvements féministes traditionnels.
  • Adresser les notions de féminité et masculinité et leur expression culturelle et physique en société.
  • Etablir un lien entre le VIH/SIDA et la violence contre les femmes.
  • Protéger le droit de la femme au choix reproductif. Travailler pour décriminaliser et élargir l’accès à l’avortement sans danger
  • Conclure des alliances entre les mouvements féministes et ceux pour les droits des LGBT afin de s’opposer à l’oppression sexuelle faites par les gouvernements et institutions religieuses.
  • Soutenir le droit à la liberté d’expression sexuelle des minorités sexuelles face aux impressionnants défis posés par l’église, l’état et même des factions au sein du mouvement féministe.